Chapitre 5

Chapitre 5 : Entraînements différents



Après avoir mangé, tous les combattants allèrent directement au dojo. Tous, mis à part Gilgropkt, le maître de l’esprit. Il n’avait pas besoin d’aller au dojo car il pouvait écouter les pensées des autres à distance. Une bonne occasion pour lui de connaître leurs points forts et leurs points faibles. Demain, il affronterait Quentinoux, le maître du poison. C’est donc particulièrement sur lui qu’il utilisa son pouvoir. Son esprit était comme un livre grand ouvert. Il sut donc facilement ses points faibles, ainsi que ses points forts.
Pendant ce temps, Alia essaya d’approcher Sambrero. Son pouvoir lui serait bien utile pour affronter Victoriamo dans quatre jours. Elle alla vers lui et elle lui proposa un combat amical. Il accepta volontiers. Le combat était très physique. Alia utilisait le pouvoir de Cedpanda tandis que Sambrero essayait de la trouver. A un moment, Alia se jeta sur Sambrero et tomba sur lui.
« J’ai gagné ! » Et elle commença à rire. Elle l’aida à se relever et en profita pour lui toucher la main. « On se revoie tout à l’heure !
-Ouais ! A tout ! »
Une heure plus tard, Jabichou était exténué. Il n’avait qu’une seule envie : se baigner dans le lac qui se trouvait dans sa chambre. Il y alla et y profita un maximum. Grâce à son pouvoir, il pouvait respirer sous l’eau ce qui lui permit de ne pas remonter à la surface trop longtemps.
Après plus de deux heures de baignade, quelqu’un frappa à sa porte. Il se rhabilla et alla ouvrir : c’était Chreet, le maître du vent. Il lui demanda s’il pouvait entrer. Jabichou lui dit que oui et il entra. Chreet lui dit alors :
« Je voulais te dire que…que…
-Que quoi ?
-Que…que j’ai des sentiments pour toi. Je sais que ça peut paraître bizarre mais à un moment, nous allons peut-être nous combattre et…il fallait que je te le dise.
-Et bien, moi aussi j’en ai. Je t’aime et je veux finir ma vie avec toi » Et il l’embrassa même s’il n’y pensait pas un mot.
Pendant ce temps, Benchou était la seule à être restée dans le dojo. Elle devait s’entrainer pour son combat contre Cedpanda. « Je dois le battre ! Je dois le battre ! » Disait-elle pour se motiver à frapper dans le sac de sable. Son combat avait lieu demain. Elle devait se préparer avant que son combat arrive. Elle pouvait le faire.
Elle entendit quelqu’un entrer. Elle se retourna mais ne le vit pas. Elle voulut demander qui était là mais elle n’en eut pas le temps : le chloroforme avait déjà fait effet.